Karandras-City


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 The Gangster Times N°6

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Santino Vespuccini
Gangster Peu Important
Gangster Peu Important
avatar

Nombre de messages : 399
Age : 25
Gang : Famiglia Corleone
Spécialitée : Négociations, stratégies de guerre
Votre arme favorite : SAA
Date d'inscription : 18/11/2007

Feuille de personnage
Réputation:
73/5000  (73/5000)
Carnet de conduite:
20/20  (20/20)
Gang actuel: Mafia Italienne
MessageSujet: The Gangster Times N°6   Dim 10 Fév - 4:12

Sur la Une : Gangsta Coke, I’m Back

La semaine n’a pas été de tout repos à Karandras. Et c’est le moins que l’on puisse dire. Les forces de police, elles, ne semblent pas être alarmées pour autant. Pour eux en revanche, la semaine a été paisible, tout ce qu’il y a de plus normale. Bien qu’elle ait été marquée par dix-sept morts par overdose et deux meurtres, rien ne peut perturber la monotonie de la vie d’un policier Karandrasien.

Pourtant, c’est dès le début de la semaine, le mardi précisément, que nous parvient un immense arrivage de cocaïne en provenance de Houston, comme à notre habitude. En effet, le trafic de drogue a toujours été introduit au sein de la ville par les mêmes itinéraires, c'est-à-dire, le plus souvent, allant de Houston vers Karandras par la voie des mers, mais jamais les autorités n’ont jugé nécessaire d’entreprendre les mesures nécessaires pour intercepter les narcotiques par ce même chemin. Alors, la question qu’il faudrait peut-être oser se poser, mes très chers concitoyens, ce serait, est ce véritablement involontaire ? Si oui, admirons ensemble le bon sens et la rigueur de ceux qui sont sensés faire régner l’ordre et la justice au sein de notre territoire ! Mais surtout, n’en disons pas plus ! Motus et bouche cousue. Sinon, nous pourrions être censurés, et ce serait à vous et à vous seuls, mes chers compatriotes, d’admirer la liberté d’expression qui règne dans le pays le plus démocratique au monde.

L’arrivage est estimé à près de 6 tonnes de cocaïne. Elle est deux fois moins chère que d’habitude, et il va sans dire qu’elle se vend comme des petits pains dans le secteur portuaire. Les secteurs latino et africain connaissent en ce moment une activité ardente. Les dealers sont partout, et tous demandent des prix différents pour la même qualité de drogue. Certains jouent sur la marge, d’autres sur la quantité, le tout sans se soucier le moins du monde des autorités beaucoup trop occupées à fouiner dans des affaires de meurtres datant de plusieurs décennies. La criminalité a augmenté de 5,3% en une seule semaine. Les overdoses de 24% dans le même laps de temps. La situation devient particulièrement alarmante dans le secteur industriel ravagé par une vaste extension d’overdose, plus meurtrière et plus étendue que la peste !

Pourtant, nos très chers membres de la BAB disent le proxénétisme russe, qui, par ailleurs, existe depuis plus d’une quinzaine d’années en ville, beaucoup plus urgent que le marché de la drogue. Au port, « circulez, il n’y a rien à voir ». Pendant que les arrestations se font très rares en Russie Karandrasienne, que les pauses-café policières se font de plus en plus fréquentes un peu partout dans la ville, les gangsters se frottent les mains en voyant s’élancer devant eux un marché juteux et peu contrôlé… Pour le moment.

Deux meurtres. Deux cubains, quelques grammes de cocaïne en poche. Apparemment, ils opposaient concurrence aux mauvaises personnes. La criminalité augmente à cause de tout et de n’importe quoi, et on espère toujours voir nos policiers à l’œuvre…
Une chose est certaine : les afro-américains et les latinos paraissent prêts à en découdre pour reprendre possession de leurs territoires, depuis la disparition des gros caïds, notamment Rodriguez Bajuanez et Hernando Calvo Ospina. Le retour des « gangstas » n’est pas pris à la légère : cela fait plusieurs mois qu’ils n’ont pas fait parler d’eux. Espérons qu’ils seront stoppés avant d’arriver à leurs fins, car c’est tout ce qu’il nous reste à faire…

Santino Vespuccini
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://denroy-city.forumsrpg.com
 
The Gangster Times N°6
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» BIG DREAMS, GANGSTER.
» gangster online
» Le Gangster de L'est ! [Seconde validation s.v.p]
» PA GEN DYOL -NEW YORK TIMES LAN BOUNDA MARTELLY
» yamamoto gaiya / pretty little gangster

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Karandras-City :: Administration & Information :: Gangster Times :: Le Journal-
Sauter vers: