Karandras-City


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez
 

 Carpe Diem I

Aller en bas 
AuteurMessage
Thomas Cicero
Gangster Inconnu
Gangster Inconnu
Thomas Cicero

Nombre de messages : 90
Age : 31
Gang : Mafia Italienne
Date d'inscription : 28/07/2008

Feuille de personnage
Réputation:
Carpe Diem I Left_bar_bleue72/5000Carpe Diem I Empty_bar_bleue  (72/5000)
Carnet de conduite:
Carpe Diem I Left_bar_bleue20/20Carpe Diem I Empty_bar_bleue  (20/20)
Gang actuel: Mafia Italienne
Carpe Diem I Empty
MessageSujet: Carpe Diem I   Carpe Diem I Icon_minitimeMar 29 Juil - 9:29

Dans la plus pure tradition de la mafia Italienne, certains commercent verse des dividendes afin que l'on leur assure une protection, ou, qu'on leur assure une sécurité envers nos propres hommes en quelques sortes. Néanmoins, il est tout naturel que les commerçants du quartier Italiens soient fidèles aux Italiens, qu'ils aident les gens de leur sang au lieu de donner à d'autres, du moins tel en est la coutume Italienne, la famille avant tout. Le patron de Thomas, Salvatore Vicenzo, un caporegime de la Cosa Nostra, le fit venir à son bureau. Il se situait dans un des plus hauts building du centre du quartier Italien, mais seulement au quatrième étage. Thomas s'y rendit rapidement sans même hésiter, après tout c'était comme l'appel d'un contremaître à son employé sauf que c'était beaucoup plus payant et beaucoup moins chiant.

Salvatore était un homme d'un chic irréprochable, ce qui plaisait bien à Thomas qui n'appréciait jamais une compagnie qui le faisait mal paraître. Ayant le début de la quarantaine, Sally, comme on l'apellait bien souvent, s'avérait être le préposé à la correction; c'est lui qui corrigeait les soldats, les outsiders ainsi que les civils, ou du moins, c'est lui qui engageait des gens pour corriger ces gens. Aujourd'hui et depuis quelques jours, c'était un travail important pour Thomas. Le caïd le reçu richement dans son bureau. Une jeune femme, la secrétaire de Sally, du nom de Dominica était une jeune italienne d'une grande beauté. Ils savaient s'entourer ces caïds. Vêtue d'un tailleur blanc, elle se montrait dans tout sa splendeur. Elle vida un verre de rhum à Cicero, puis un a son patron. Celui-ci entama la discution en saluant du revers de sa main la jeune Dominica;

"Tu tombes bien Tommy, tu me seras utile et je crois que tu pourrais, avec le temps, bien te faire récompenser pour tes actions. Tu sais, mon poste, c'est quelque chose que tu peux convoiter d'ici quelques années, tu vois, je vise évidemment à voir un travail moins chiant; être une police militaire ce n'est pas ce que je veux.

Bon, suffit, voici le gars dont je veux te parler;"

Il déposa une photo face à celui qu'il surnommait Tommy. Un homme, d'âge moyen, surement début trentaine, cheveux noirs peignés par derrière costard, portant des lunettes visiblement très chics.

"Cet enculé de merdeux, son nom est Hank Malone, c'est un américain qui, visiblement n'as jamais regardé aucun des trois parrains."

Le caïd semblait se satisfaire lentement de sa blague avec un rire saccadé hochant des épaules. Il semblait être très très confiant et il y avait de bonnes chances pour qu'il aille un bon plan pour ce Malone.

"Demain vers 19h il va rencontrer dans l'Industrial Sector un gang de Thaïlandais. Ils kidnappent des filles afin de s'en servir pour la prostitution. Malone semble vouloir s'y lancer. Si jamais tu fais bien le travail, tu t'en occuperas, t'auras ton propre business de putes, tu feras beaucoup de blé. Alors, qu'est-ce que t'en dit?"

Le proxénétisme n'excitait pas plus que cela le jeune Cicero. Évidemment, il devrait s'occuper du cas Malone, mais que ferait-il avec les prostituées, devrait-il les lancer, ou encore les donner à quelqu'un de compétent au sein de la Cosa Nostra. Bref, il verrait en temps et lieux.

"Je suis partant, Sally, demain à 19 heures je m'occupe de cet enculé. Je zigouille aussi les Thaïs?"

"Ne te gênes pas, Tommy."

La nuit fut bonne pour le jeune Thomas Cicero. Jamais encore n'avait-il tué personne; il avait pourtant déjà sauver quelques vies lors de ses stages, mais jamais encore n'avait-il perdu quelqu'un ou encore vu mourrir en live une personne. Cela ne tarderait surement pas et ce n'était pas ce qui stressait quelqu'un comme Tom. Il se pointa à 18h50 sur le rebord du quai, tranquillement à l'abri. Cinq minutes plus tard, Malone arriva dans sa petite voiture. Cicero tira déjà son Sig Sauer qui était déjà armé et silencieux. Il attendrait que les Thaïlandais arrivent. Il tuerait le chauffeur en premier.

C'est dix minutes plus tard qu'arrivèrent les fameux asiatiques; cinq minutes en retard. Ils arrivèrent devant Cicero, ce qui rendit la chose plus difficile pour l'Italien. Il courut, rapidement mais dans un silence de mort. Il fit le tour d'un entrepôt avant de constater que quatre thaïs étaient sortis de la limousine qui arrivait. Deux restèrent non loin du véhicule, ceinturant la porte arrière à la sortie de deux autres de leurs collègues. L'Italien pensa voir une versio Thaï d'un Don et de son Consigliere, ce qui, sommes toutes, doit avoir un autre titre chez eux. Il y avait assurément un autre Thaïlandais au volant.

Cicero se glissa derrière la voiture, à couvert lorsqu'il s'abaissait grandement pour ne pas être vu, il s'approcha de la porte du copilote et pendant que la discution entre Malone et les Thaï battait son plein, Thomas ouvrit la porte de la voiture, mais très rapidement. Apercevant le chauffeur qui lui n'eut que très peu de temps pour réagir, il l'abbatit d'une balle dans la gueule. Cicero entra dans la place du copilote attrapant rapidement le cadavre du chauffeur qui allait tomber sur le klaxon. Il le prit, rapidement le posa sur le siège copilote et agilement se faufila à la place de celui-ci. La fenêtre noire permettait de voir trois prostituées seules derrière dans la voiture. Elles laissaient trois places de libres, visiblement une pour un garde et deux autres pour les deux gradés.

Pendant ce temps, Malone dégaînait sa malette emplie d'argent pour acheter les putes. Cicero se demandait quand était le bon moment pour agir. Un moment, il songea au fait qu'il manquait une balle dans son Sauer. Il mit un nouveau chargeur, déposant l'autre devant lui dans la voiture. Il touchait le volant, mais heureusement, les gants de cuir qu'il portait ne laissaient pas de trace. À un moment, Malone passa la malette à celui qui sera surnommé le Don avant de tirer son téléphone cellulaire, pendant les secondes, le Consigliere se pencha pour compter les quelques billets. C'est à ce moment que Cicero choisit d'attaquer. Plaçant plusieurs balles dans les deux gardes armés, il leurs plaça chacun deux balles dans le torse, assez pour les coucher au moins. Il pointa son arme vers le Consigliere qu'il cribbla de trois balles avant de se tourner vers Malone qui reçut dans une surprise des plus grande le reste du chargeur, soit trois autres balles. Ayant attrappé le deuxième chargeur de neuf balles avant de sortir de la voiture, il l'imposa dans le pistolet avant de voir Malone s'écrouler au sol. Celui-ci venait de recevoir la punition pour avoir trahi la confiance des Italiens. Le consgliere se roula sur le côté, dégaînant une arme assimilable à un simple Colt .45. Il tira deux balles dans la direction de Cicero qui en reçut une, sa première, dans la cuisse. Il se mit à tirer de son deuxième chargeur, en dirigeant trois autres vers le Consigliere déjà blessé. Le Don, portant encore l'argent dans les mains, semblait ne pas être un crime lord, il aurait déjà très bien réagi jusqu'à présent.

Un des gardes se leva arme au poing, mais Thomas l'abattit d'une balle à la gorge. Il s'approcha du vieux Thaï et lui dit;

"Tu étais au mauvais endroit au mauvais moment, vieil homme."

S'excusant de la sorte d'un meurtre facile, Cicero reçut un coup de pieds dans les balles assez rapidement pour que le plus vénérable expert d'arts martiaux ne put jamais l'esquiver. S'écroulant au sol, le vieil homme enchaîna avec plusieurs coups de pieds, ce qui fit perdre son pistolet au mafieux.

Le vieil homme cessa, tentant d'attraper le pistolet et ce fut la première et dernière erreur qu'il commit en cette journée. Cicero l'attrapa par la jambe avant de tirer de toutes ses forces. Le vieil homme suivit assez sèchement la volonté de l'Italien qui put, de cette manière se saisir de son arme et, sans attendre, vider son chargeur dans le crâne du vieux Thaï. Il attrapa la malette, l'ensemble de l'argent et la lança sur le banc passager. Libérant le cadavre par la porte de droite sur le sol de l'Industrial Sector.

Il prit rapidement les portefeuilles de Malone et du caïd thaï avant de reprendre le chemin du bureau de Sally par les portes du stationnement souterrain qu'on lui ouvrit lorsqu'il présenta son beau sourire. On le reconnaissait comme un employé de Sally sur cet étage. Il ouvrit la porte d'où sortit trois très belles jeunes femmes. Une asiatique très bien habillée en tenue de soirée, une grande blonde visiblement allemande ainsi qu'une brunette tout ce qu'il y a de plus américaine.

"Bonsoir mesdames, vous allez travailler pour moi maintenant, et non plus pour la famille Chem. Vous verrez, vous serez bien traité."

Il ne reste plus qu'à voir la réaction de Sally et des jeunes femmes avant de savoir si tout à bien été. Après tout, il y a un début à tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serge Helvitch
Gangster Moyennement Important
Gangster Moyennement Important
Serge Helvitch

Nombre de messages : 861
Age : 28
Gang : Mafia russe
Spécialitée : Trafic et règlement de compte
Votre arme favorite : MP-5
Date d'inscription : 09/07/2007

Feuille de personnage
Réputation:
Carpe Diem I Left_bar_bleue1088/5000Carpe Diem I Empty_bar_bleue  (1088/5000)
Carnet de conduite:
Carpe Diem I Left_bar_bleue20/20Carpe Diem I Empty_bar_bleue  (20/20)
Gang actuel: Mafia Russe
Carpe Diem I Empty
MessageSujet: Re: Carpe Diem I   Carpe Diem I Icon_minitimeMer 30 Juil - 16:49

[La prochaine fois, évite de joueur les héros aussi vite.]

Sally garda pourtant le visage serré. Il avait entendu tout le boucan de Thomas qui arrivait en voiture et voir ce dernier boiter avec du sang qui sortait de sa cuisse ne l’enchantait guère. Le patron pensait que Thomas aurait pu faire un travail propre et net mais visiblement, il se trompait.

« T’as trouvé des trucs ? »

L’homme de main balança la mallette et les deux portefeuilles et sans regarder les prises du jour, à savoir, les trois superbes créatures, il fouilla le tout. L’argent de la malette dont il sortit une liasse et les porte feuilles dont il sortit un petit bijoux en diamant et des cartes de crédit. Il lança un regard noir à Thomas avant de lui balancer la liasse et le bijou.


« Va aussi à cette adresse, pour te faire soigner, reste pas comme ça. Ça pue. Et euh ... je garde aussi les demoiselles."

Il ne servait à rien de discuter les ordres d'un patron.


Dans l’industrial sector, la scène sera découverte par des dockers vers cinq heures du matin. Les flics son rapidement sur les lieux. Ils ne découvriront pas le meurtrier mais le sang de Thomas se trouve sur les lieux du crime.


+ 1 Bijou en diamant
+ 1.000$
+ Contact: Sally


Précaution : 2/5
Cible : 2/5
Moyen : 1/3
Qualité : 1/7
+ 6 réputation
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Carpe Diem I
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Jusqu'au bout de la nuit [Pv : Carpe Diem]
» Carpe diem, carpe horam feat Priam
» Carpe Diem [Pv Orphée Parker;]
» Que le Tout-Puissant bénisse le Canada jusqu'à la nième génération!
» Animaux et végétaux de la Rivière

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Karandras-City :: Hors-RP :: Poubelle :: Archives RP-
Sauter vers: