Karandras-City


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Le baptême du feu

Aller en bas 
AuteurMessage
Serge Helvitch
Gangster Moyennement Important
Gangster Moyennement Important
avatar

Nombre de messages : 861
Age : 28
Gang : Mafia russe
Spécialitée : Trafic et règlement de compte
Votre arme favorite : MP-5
Date d'inscription : 09/07/2007

Feuille de personnage
Réputation:
1088/5000  (1088/5000)
Carnet de conduite:
20/20  (20/20)
Gang actuel: Mafia Russe
MessageSujet: Le baptême du feu   Lun 1 Sep - 13:14

Le lendemain de la transaction avec Kartapov, Serge se réveillait dans son lit. Comment était il arrivé jusqu’à celui-ci ? Il avait, en effet, beaucoup de mal à se souvenir de la soirée d’hier soir, bien qu’il ait un peu abusé, ce n’était pas son genre. Il se leva et se posa sur le bord de son lit tentant de recomposer les bouts de son cerveau. Il se souvient du superbe poisson frais, du caviar et de la vodka à foison. Il se souvient que Kartapov était au bord du coma éthylique ce qui le fit doucement sourire.

Il se leva et se dirigea vers le dressing lorsqu’il aperçut le post-it collé sur l’armoire. Il était écrit en lettres cyrilliques dans la langue codée inventée par les frères Helvitch dans leur temps. Il prit le temps de le lire malgré sa belle gueule de bois.


Citation :
« Jamais vu un cadavre comme ça mon frère. N’oublies pas le rendez-vous avec Marvin à 11 heures … »

Serge se gratta la tête, qui était ce Marvin. Après un temps de réflexion à regarder sa glace, il se souvint, le tchétchène, c’était donc ça son nom ? Serge ne le connaissait que sous son surnom « la pieuvre ». Il sourit de nouveau avant de froisser le papier. Cependant il ne fit qu’un pas et recula pour voir l’horloge, il relut l’heure encore et encore, il était quinze heures !! Serge s’habilla alors en vitesse, avala plusieurs cachets de paracétamol et se dirigea à pied vers le « Irkoutsk ». Il enfila en vitesse sa veste sur le chemin, ne faisant pas attention aux gens autour de lui, la plupart le connaissait de réputation.

Il débarqua en vitesse sur les premières marches de l’immeuble. Le vigile lui lança juste.

« Bonjour monsieur Helvitch … Je euh … »

« Pas le temps … »


Répondit il sèchement avant d’ouvrir la porte avec fracas. Il reprit son sang-froid lorsqu’il aperçut Marvin seul devant le fauteuil vide de Serge. Il se dirigea lentement vers lui. Ce dernier se leva respectueusement, Helvitch pouvait désormais se payer le luxe de ne pas être ponctuel, pourtant cela restait quelque chose qui le répugnait.

« Bonjour monsieur. »

« Bonjour Marvin, je suis désolé d’être en retard. »

« La fête était très bien hier soir, comme toujours chez votre frère. »

« N’en parlons plus. Comment vont nos affaires ? »

Ils s’assirent tous les deux devant le bureau. Marvin n’était pas le plus classe des hommes, il avait enfilé un costume deuxième main pour ne pas paraître miséreux mais Serge savait bien que ce type vivait dans un grenier d’un immeuble de Little Odessa pour se faire oublier des huissiers de justice et de tous les malfrats qu’il a envoyé au cimetière par son mouchardage aux mafieux russes. Il semble que depuis qu’il bosse pour le clan de Karandras, il ait moins d’ennuis, au moins de la part des autres gangsters.

« J’aurais bientôt le matériel et vous de votre côté la reconnaissance. »

Encore le fameux coup que préparait le clan de Karandras, Serge d’ailleurs hésitait à y associer Stazi mais sa dextérité à l’arme de poing le rendrait un jour ou l’autre le rendrait rapidement indispensable.

« Très bien, nous avons repéré l’itinéraire depuis toute cette semaine, ça devrait coller, je vais régler quelques affaires avant. »

Marvin s’enfonça dans son siège avec un sourire en coin.

« Que diriez vous d’un coup d’essai ? »


Serge fronça les sourcils, interrogé par la proposition de Marvin.

« Un coup d’essai pour tester votre puissance de feu. »

« Quel genre ? »


« Un mauvais payeur par exemple … »


Ce plan était intéressant pour vérifier la cohérence des armes, l’obéissance de ses hommes, sa propre dextérité au tir et faire du bruit et forcer les petits commerçant à payer le pot. Il y avait bien le bar ukrainien de Kapotiev, un juif ukrainien venu d’Odessa, il a installé son bar dans les rues au centre du quartier européen, il attire une clientèle aisée et pense qu’il n’a pas besoin de la mafia pour s’en sortir, c’est une erreur.

Serge réfléchit encore quelques instants avant de désigner Marvin du doigt.

« En route mon ami. »

Bien sur ils ne commettraient pas leur forfait cet après midi. Le mafieux et son acolyte se dirigèrent vers la sortie. La voiture de Serge était juste garée devant, aussi belle et propre qu’au premier jour. Il saisit les clés et se plaça à la place du conducteur, cela ne voulait pas dire qu’il avait un chauffeur qu’il ne savait pas conduire. Certes Serge avait une conduite plus calme et respectueuse qu’Andreï, son chauffeur.

Ils se dirigèrent vers le centre du quartier et Serge désigna le restaurant à son ami. A côté de la rue, trônait « le Kapotiev », un restaurant marqué d’une étoile juive pour indiquer que la viande y ait Kasher.


« Voici le Kapotiev, un restaurant plutôt bien fréquenté, ces fils de riches tiennent plus à leur vie qu’à leur argent. Le gérant est n’a jamais payé, demain, lui et ses clients le feront. … »

Marvin tentait de regarder partout, il remarqua l’immeuble en face et les poubelles à côté avant de lancer à Serge une petite phrase.

« Ça va le faire sans souci monsieur. »


Ils passèrent définitivement devant le restaurant et passèrent leur soirée dans leur coin, Serge tentant, comme à son habitude de mettre au poing une stratégie sur pied. Il ne s’accorda une nuit qu’une fois les deux heures passées. Lorsqu’il rejoignit le « Irkoutsk » pour son petit –déjeuner habituel du lundi, il eut la surprise de voir Vassili, Andreï et Marvin à la même table. Ils se levèrent avec respect et saluèrent leur patron. Serge s’assit silencieusement dans son fauteuil tandis qu’on lui apportait son repas entier sur un plateau, du café, du beurre, quelques tartines, un déjeuner simple et européen.

Marvin fut le premier à venir le déranger, grave erreur.


« Monsieur, j’ai ébauché un plan, qu’en est il pour vous. »

Serge mâchait une tartine en fixant la « Pieuvre » d’un air dubitatif. Personne ne pouvait le déranger lorsqu’il prenait son déjeuner. Marvin attendit donc gêné que le mafieux termine son repas et qu’un serveur vienne chercher le repas avant de parler.

« Donc je disais … »

Serge se leva et lui coupa la parole.

« Pas ici. Venez tous. »


Ils se levèrent tous à leur tour et le suivirent jusqu’aux vieilles cuisines où les armes étaient encore rangées dans leurs étuis. Vassili, le garde du corps, regardait le fusil de précision avec envie et plaisir.

« Là c’est bon. »

« Bien, j’avais pensé qu’un homme pourrait se poster dans l’immeuble d’en face avec le fusil de précision, il pourrait observer la scène et prévenir si des flics arrivent avec une ligne sécurisée. Il y a aussi les poubelles sur le côté, la porte des cuisines devaient se trouver à côté. Bon en tout cas c’est une longue baie vitrée donc il faudra se tirer vite fait … »

Il prit une pause, son plan ressemblait sensiblement à celui de Serge, le mafieux resta donc silencieux.

« Le chauffeur devrait rester en retrait jusqu’aux premiers coups de feu et lorsque l’opération a commencé, devrait se garer devant le restaurant pour permettre aux deux autres de déguerpir et si besoin de les couvrir. Vous bilez pas pour moi, je m’en sortirais et je rendrais ton arme le soir même … »

Serge avait confiance envers la « Pieuvre », de toute façon, ce dernier avait plutôt intérêt à tenir parole, Serge savait tout sur lui, une faute de sa part et c’est sa vie qui partait. Le mafieux acquiesça d’un geste de tête.

« Rendez-vous à dix neuf heures. »

Ils se dispersèrent. Pour se retrouver à l’heure prévue, Marvin était le dernier, le soleil était en train de se coucher, tandis qu’Andreï dehors badigeonnait les plaques d’immatriculation avec de la boue pour la rendre illisible, Vassili préparait la logistique, armes et munitions. Serge restait en retrait, vêtu de noir, gantés et avec des lunettes de soleil noir pour masquer son identité. La « Pieuvre » jeta une cagoule à Andreï et en fit de même à Vassili, mais connaissant Serge, il la garda pour lui.

« Tout est prêt, je suis en retard, j’ai du ligoter le propriétaire de l’appartement où je serais posté. Il dort profondément là. »

Marvin était arrivé vers dix huit heures dans cet appartement, il avait sonné à la porte et un brave homme, presque deux fois plus gros que le tchétchène lui ouvrit. Au départ impressionné par la carrure du type, il lui lança un coup au menton pour le faire dormir et le ligota dans sa chambre avant de lui administrer une bonne dose de chloroforme.

Tous les mafieux étaient briefés, Serge rentrerait dans le magasin pour foutre la pagaille. Vassili prendrait la sortie des cuisines et Andreï attendrait dans la voiture. Vassili posa le fusil de précision dans le coffre dans son étui, Serge rangea ses deux colts python dans l’intérieur de sa veste, Vassili rangea le fusil à pompe dans un carton et posa le HK sur le siège avant dans son étui. Tout était prêt pour le coup du siècle.

Andreï prit la place devant le volant, Vassili à ses côtés portait l’étui sur ses genoux, Serge et la « Pieuvre » grimpaient à l’arrière et le voyage débutait. Serge conduit son chauffeur, il fallait d’abord lâcher Marvin qui devait s’installer dans l’immeuble par l’entrée de secours, ils lâchèrent ensuite Vassili et son carton dans la rue, il continuera le chemin à pied pour ne pas attirer les soupçons. Les deux derniers mafieux, restèrent à une vingtaine de mètres du restaurant, la voiture sur le trottoir, attendant l’appel de Marvin.

Ce dernier fit biper le téléphone de Serge, c’était bon, il était en place.


« Début de l’opération, tend l’oreille. »


Derrière lui, à dix mètres d’intervalle, marchait Vassili, lentement avec son carton. Marvin était dans l’immeuble, l’œil sur la lunette, il observait la scène du restaurant et ses alentours, il n’aurait aucun mal à descendre bon nombre de gens d’ici mais il s’abstenait. Serge, comme tout client de l’établissement entra en faisant sonner au passage la petite cloche.

Il se posa au comptoir, appelant le barman qui était aussi le patron du bar.

« Excusez-moi monsieur Kapotiev … »

Ce dernier s’avança vers lui, c’est ce moment que choisi Serge pour sortir ses deux armes, pointant la première vers le barman et le reste vers la foule en train de manger.

« On reste calme et on s’allonge tout le monde ! »

Marvin observait toute la scène un sourire aux lèvres. Au premier coup de feu, Vassili qui était désormais à quelques mètres des poubelles enfilerait sa cagoule et se précipiterait par la porte des cuisines, pas de survivant, c’était le mot d’ordre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kol Twin
Gangster Moyennement Important
Gangster Moyennement Important
avatar

Nombre de messages : 1180
Age : 24
Gang : Aucun
Spécialitée : Fusillade
Votre arme favorite : Ak-47
Date d'inscription : 03/06/2007

Feuille de personnage
Réputation:
492/5000  (492/5000)
Carnet de conduite:
20/20  (20/20)
Gang actuel: Aucun
MessageSujet: Re: Le baptême du feu   Mer 3 Sep - 21:41

Tout le monde était plus ou moins bien surpris de tes sorties de flingues. Puis, un grand maigre de reconnu, et pensa un peu trop fort "Helvicth !". Il se lève de sa table, sort son Sig Sauer et te vise, puis s'écroule a terre, une balles dans l'arrière de la tete. Marvin avait bien executé son boulot d'"ange gardien" d'Helvitch. La panique s'empara des personnes présentes dans le bar, sauf le barman et quelques gars a l'air un peu louche, qui ne bougèrent pas de leur siège. Les cris fusèrent de tout côté, la calientèle se bousculait pour sortir du bar, et, vu le coup de feu, Vassilli entre en courant, cagoulé, et commence le massacre...

Un peu plus loin dans la rue, un "parano de service" composa le 911(HJ :service des urgences américaines il me semble), puis demanda la police, son fusil de chasse entre les mains :


Boujon Monsieur, oui un coup de feu. Pas loin, juste a quelques pas de mon adresse, que vous connaissez bien maintenant..Et pas du petit calibre hein, ammenez la cavalerie.

Oui Mr. Merci de nous avoir prévenu.

Maintenant, une voiture de police remplie de cinq officiers tous armés de colt .45. Un de ces flics avait en plus un Spas 12, et l'autre une mitraillette MP5. Ils seraient sur les lieux dans maintenant cinq minutes.

_________________


"Se relever des coups bas, des trahisons, de la défaite fait notre vie quotidienne.."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serge Helvitch
Gangster Moyennement Important
Gangster Moyennement Important
avatar

Nombre de messages : 861
Age : 28
Gang : Mafia russe
Spécialitée : Trafic et règlement de compte
Votre arme favorite : MP-5
Date d'inscription : 09/07/2007

Feuille de personnage
Réputation:
1088/5000  (1088/5000)
Carnet de conduite:
20/20  (20/20)
Gang actuel: Mafia Russe
MessageSujet: Re: Le baptême du feu   Jeu 4 Sep - 12:59

Serge avait été un peu trop confiant et téméraire sur ce coup. Effectivement, son plan se déroulait à merveille jusqu’à ce qu’il entende un « Helvitch », il jeta son regard méprisant vers le type qui à sa grande surprise pointa une arme sur lui, non, pas comme ça, pas sur un ridicule braquage. Alors que ses réflexes l’empêchaient d’atteindre cet homme et croyant sa mort arriver, le type s’écroula au sol, rendant la situation encore plus incontrôlable, des gens poussaient des cris et Serge dût les calmer. Le bruit et l’impact sur le type ne faisaient aucun doute, Marvin tirait et Marvin tirait bien.

Ce fut pour Vassili et Andreï le signal prématuré de la mission. La porte des cuisines claqua et Vassili commença son forfait devant des cuisiniers ébahis, avec toute la précision d’un ancien militaire et toute la brutalité de son arme, il tira dans les directions des trois cuisiniers présents alors, le premier, presque à bout portant s’envola sur les plans de travail, le second, surprit, s’écroula la tête explosée tandis que le troisième partit en direction de la salle. Vassili marchait lentement, s’assurant ainsi qu’il n’oubliait personne, il en profita également pour allumer le gaz et chambouler tout ce qu’il pouvait dans les cuisines.

Un coup de feu, dans la salle, Serge avait vu déboulé un cuisinier et l’a abattu en course. La panique générale s’installa. Le mafieux, toujours armes sorties, pointa l’une des armes sur le patron.


« Voilà ce qui arrive à Karandras quand on … »

Il aperçut un type dans une cabine, une arme lourde dans les mains, il n’avait plus le temps. Serge appuya sur la détente et libéra le patron de sa vie médiocre de commerçant. Vassili déboula ensuite dans la salle, son fusil à pompe prêt à tirer. Serge pouvait en profiter et appela Marvin qui décrocha immédiatement.

« Dans la cabine, il sort. »


Il raccrocha et regarda le type qui sortait de la cabine, le premier tir vint s’écraser sur la vitre, il s’empresse de s’enfuir et il faudra trois tentatives pour le clouer au milieu de la route.

« Putain, qu’est ce qu’il fabrique Andreï ? »

Le chauffeur aurait dû dès le premier coup de feu se garer devant le magasin, pourtant il n’était pas là. Le moteur était noyé et le chauffeur fut dans l’impossibilité de se mettre en position, il tentait de démarrer le moteur le plus rapidement possible et commença à paniquer. Le moteur gronda, c’était bon, il accéléra sur les quelques mètres avant de se garer sommairement devant le restaurant. Ils n’avaient plus le temps.

Vassili ouvrit la caisse avec les moyens du bord et s’empara de quelques billets, tandis que Serge courrait vers la voiture, pénétrant dans le véhicule, lorsque les premières sirènes de flics se faisaient entendre. Vassili grimpa à son tour, laissant les clients du restaurant sous le choc. L’Allemande au moteur gonflé se réveilla et traça la route, mais pas sûr que la police les laisserait partir comme ça.


Serge décrocha son téléphone.

« Marvin, changement de position, ce soir à San Barrio. »

Pas de risque pour Marvin. C’était surtout les trois mafieux qui avaient des problèmes, direction le désert et la limite d’opération des flics. En tout cas, Vassili espérait que sa petite surprise dans les cuisines surprendrait les flics, une allumette est si vite allumée dans une pièce pleine de gaz …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kol Twin
Gangster Moyennement Important
Gangster Moyennement Important
avatar

Nombre de messages : 1180
Age : 24
Gang : Aucun
Spécialitée : Fusillade
Votre arme favorite : Ak-47
Date d'inscription : 03/06/2007

Feuille de personnage
Réputation:
492/5000  (492/5000)
Carnet de conduite:
20/20  (20/20)
Gang actuel: Aucun
MessageSujet: Re: Le baptême du feu   Sam 6 Sep - 15:01

L'équipe de police arriva sur place au moment ou la mercedes noire partait. Ils n'avaient pas pu tirés. Ni voir la plaque d'immatriculation, vu que la boue empéchait quiconque essayait de lire les chiffres. Les policiers se doutèrent bien que les mafieux Russe avait ouvert le gaz, ils ouvrirent donc toutes les fenetres et portes en faisant vraiment attention. Sur place, le commisaire parla :

Je veux la liste de tout ceux qui pouvait en vouloir a ce bar.

Bien Mr.

Plus tard, au commissariat :

J'ai la liste. Il semble que le patron du bar ne payait pas sa "protection" a la mafia Russe. Et vu la mercedes noire, c'est soit Helvicth, soit Stazi, soit Zirkov. A moins que quelqu'un d'autre en est louée une, et a voulu faire croire que c'était l'un d'eux qui avait fait le coup.

Bien. Passez une visite a chacun d'eux dans les prochains jours, soyez très prudent.

Bien Mr.

MJ :

Validé !

+surement une visite des flics bientot, a toi de les convaincre que ce n'est pas toi qui a fait le coup, et bien Zirkov ou Stazi.
+600$ de la caisse.
+85 de réput'

_________________


"Se relever des coups bas, des trahisons, de la défaite fait notre vie quotidienne.."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le baptême du feu   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le baptême du feu
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Demande de baptême, mariage , funérailles, confession etc
» Baptême de Thequeen1
» Demande de baptême, mariage , funérailles, confession etc
» Baptêmes de RoseMontagu, DavidGradir, Talban de la Cauve.
» 4 baptêmes [ PsD, PdP, PR, CdA, NN, Rosy, NdS ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Karandras-City :: Hors-RP :: Poubelle :: Archives RP-
Sauter vers: