Karandras-City


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Affaiblir les asiat's (Davis, MJ)

Aller en bas 
AuteurMessage
Kol Twin
Gangster Moyennement Important
Gangster Moyennement Important
avatar

Nombre de messages : 1180
Age : 24
Gang : Aucun
Spécialitée : Fusillade
Votre arme favorite : Ak-47
Date d'inscription : 03/06/2007

Feuille de personnage
Réputation:
492/5000  (492/5000)
Carnet de conduite:
20/20  (20/20)
Gang actuel: Aucun
MessageSujet: Affaiblir les asiat's (Davis, MJ)   Mar 23 Sep - 22:07

*Saleté de guerre..*

Pensa Kol. Pas parce qu'elle divisait la ville, non, parce qu'une fusillade venait d'éclater a une centaine de mètres de l'immeuble de l'afro américain, ce qui le réveilla. Les coups de feu cessèrent, laissant place a un silence de mort. Kol se posa la question "qui était le gagnant du jour ?" Afro ? Latino ? Asiatiques ? Ou encore Russes, voir meme les Italiens..Il ne trouva pas la réponse, et préféra se lever pour faire un rapide passage par la salle de bain. Il s'habilla sobrement, le bling bling n'était pas bon a porter en ce moment. Et plus le temps passait, moins Kol avait envie d'en porter. Ca ne créait que des jalousies, ou des emmerdes. C'est en partie pour cette raison que Kol a récemment voulu compléter son garage avec une voiture plus sobre que la Z4, la mercedes Brabus blanche. Un petit bijou sur lequel Kol avait flashé la veille, au marché noir des Black tigers.

C'est sans savoir vraiment ce qu'il allait faire de ça journée que le gangster prit son petit déjeuner. Appeler Shawn ? Pas vraiment une bonne idée, ce dernier se fesait de plus en plus discret depuis leur dernier coup réussi. Faire un petit braquage quelconque ? Non, Kol ne jouait plus dans cette coure la, enfin du moins son compte en banque ne jouait plus dans cette coure la. Ces petites actions n'étaient plus assez fructueuses. Ne rien faire ? Non, Kol avait besoin de faire quelques chose de sa journée, il n'aurait pas pu rester assis dans son canapé..C'est en fouillant dans son répertoire qu'il eut l'idée d'appeller Davis Domminguez. Ce latino qui avait aidé Kol a buter cet enfoiré de Diawil.

Kol hésita tout de meme a appuyer sur la touche "appeler". Peut etre que Davis avait pris parti dans cette guerre des gangs, et qu'il ne voulait plus entendre parler d'Afro Américains. Peut etre aussi qu'il ne se souvenait plus du tout de Kol Twin..Mais peut etre que lui aussi se demandait quoi faire de sa journée, et hésitait a appeler un de ses contacts..C'est donc hésitant qu'il se décida tout de meme a l'appeler :


Salut Davis, c'est Kol..

Il laissa quelques secondes d'hésitation.

Je me suis dit qu'on pourrait se refaire une petite "sortie" ?

Le sous entendu fut bien compris, et Kol afficha un petit sourire, bien que son correspondant ne puisse le voir..
Il attendit donc patiemment la réponse, bien qu'elle ne se fit pas attendre..

_________________


"Se relever des coups bas, des trahisons, de la défaite fait notre vie quotidienne.."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Affaiblir les asiat's (Davis, MJ)   Dim 28 Sep - 23:55

Depuis déja presque une semaine, j'ai retrouvé mes deux frères, mon plus vieux, Pedro et mon plus jeune, Alexandro. Pedro est âgé de 29 ans et il a été comme un père pour mon petit frère âgé de 15 ans depuis la mort de notre paternel. Pedro avait entendu parlé de mes petits exploits ici et là et avait entendu parlé que je demeurais à Karandras maintenant donc il a prit une chance et c'est ramené jusqu'ici, trimballant mon petit frère sur son dos, de force. Il a donc finit par me retrouvé et depuis ce temps, nous ne passons pas une seconde sans être coller les uns sur les autres pour être sur de ne pas ce re-perdre une autre fois.

C'est alors que Kol fît sonné mon téléphone portable. Je décroche donc et nous discutons un peut. Kol me demande si j'ai envis de re-faire une petite mission ou un truc du genre. Je lui répond donc à l'affirmative puis je raccroche après s'être donner rendez-vous au port. Je lui ai dis qu'il y aurait peut-être quelqu'un qui me suiverait et il m'a répondu de même. J'ai donc fais signe à pedro de me suivre et à Alexandro de rester ici, les portes bien barrés. Je pris donc mon P90 et mon SPAS12 pour Pedro qui me regardait avec un sourire en coin. Alexandro, quant à lui, était anxieux et inquièt, lui qui déteste la violence. Il ne retient vraiment pas de la famille pour ca mais on l'aime quand même.

Nous partons donc à pied, car même nos voitures peuvent être traffiqué en état de guerre. Nous nous sommes rendu au point de rendez-vous, après Kol qui était là depuis quelques minutes surment, ponctuel comme je le connais. Il ce tenait là avec un mec à côté de lui, il avait l'air asser sérieux. Kol et son pote regardait mon frère de ces presque 7 pieds de haut, ils avaient l'air asser étonné, Kol en tout cas. L'autre le regardait un peut avec un regard froid, levant le nez, mon frère fît de même. Les regards ne cessaient pas jusqu'à ce que Kol et moi on ce fasse un tchak'. Après ce tchak', mon frère et son pote sourient et s'en font un aussi, puis ce fût le tour de moi avec son pote et Kol avec mon frère, que je présente.


« "Holà amigo, voici mon frère Pedro, il nous sera utile et il a l'expérience." »

J'attend donc les explications de Kol qui avait surment un super plan comme toujours, je l'écoutais attentivement, ainsi que Pedro qui ne dît pas un mot non plus, comme toujours.
Revenir en haut Aller en bas
Kol Twin
Gangster Moyennement Important
Gangster Moyennement Important
avatar

Nombre de messages : 1180
Age : 24
Gang : Aucun
Spécialitée : Fusillade
Votre arme favorite : Ak-47
Date d'inscription : 03/06/2007

Feuille de personnage
Réputation:
492/5000  (492/5000)
Carnet de conduite:
20/20  (20/20)
Gang actuel: Aucun
MessageSujet: Re: Affaiblir les asiat's (Davis, MJ)   Sam 4 Oct - 21:47

HRP : Je me permets de dire que mon PNJ a un colt.45, car je lui en avait donné un en échange de ses services dans un sujet précédent. Je peux donner le lien.

RP :

Et en effet, la réponse de Davis ne se fit pas attendre. Il répond rapidement a l’affirmative, puis je lui donne un rendez vous sur le port, quai 29. Ne jamais trop parler au téléphone, voila une règle d’or du banditisme, que Kol et son interlocuteur venait de respecter. Le portoricain avait seulement précisé qu’il serait accompagné. Pas de problème, ce serait même surement un atout pour les gangsters. Une fois la transmission coupé, Kol ne rangea pas son téléphone, et appela Clide. Kol remplis deux verres de scoth, et les pose sur la table basse du salon, en attendant son « garde du corps », bien que ce ne soit pas vraiment sa fonction première.

Il frappa a la porte a peine cinq minutes après, et c’est en dégustant leur boisson que Kol expliqua a Clide pourquoi est ce qu’il était ici :


J’ai réfléchi quelques instants a ce que j’allait faire de ma journée..J’ai trouvé en regardant ce billet chinois que j’ai dans ma poche…


Comme d’habitude, il allia le geste à la parole, et sortit le fameux billet, qui n’avait pratiquement aucune valeur marchande aux états unis, puis Kol le posa sur la table.

Je n’ai jamais vraiment attaqué les Asiatiques, alors que je m’en suis pris aux latinos, a quelques afros américains, et aux Européens…J’ai eu des embrouilles avec les Asiatiques que pour les sortir du territoire RK.

Les images lui revinrent quelques instants en tête, et il fallut que Clide attire l’attention de son patron pour que celui-ci sorte de sa rêverie…

Alors qu’en fait, ce sont surement les plus faibles de la ville..Et on ne prendrait pas gros risque a attaquer un de leur containers, au port. Ca peut rapporter pas mal sans prendre trop de risques, et ça peut aider les Blacks Tigers dans la guerre qui les oppose aux Chinois et autres..

Clide approuva d’un signe de tête. Il n’a jamais été très bavard, et ne le sera sans doute jamais. Mais ça représentait plus une qualité qu’un défaut aux yeux de Kol. Il continua donc ses consignes :


Tu te souviens de Davis Domminguez ? Celui qui m’avait aidé a buter ce connard de Diawil ?

Clide se rappela, mais il parut surpris que son patron lui parle d’un latino en pleine guerre.

On va faire le coup avec lui, et un autre gars qui doit être sous son aile. On a rendez vous dans une heure au port. On prendra la Mercedes. T’a amené ton colt ? Parfait. Prend ça aussi au cas ou.

Kol lui envoya un de ses deux uzils, qu’il venait de sortir de sous le canapé clic clac. Il envoya aussi le gilet pare balle, et un silencieux. Kol s’équipa lui aussi de ses deux accessoires, ainsi qu’un couteau de combat, un desert eagle, et le deuxième uzil. Il ne servirait surement pas des deux M16, de l’AK-47 et du fusil SPAS 12, placés dans le coffre de la Mercedes, mais ils les laisseront tout de même a leurs place, on ne sait jamais.

C’est donc bien armés, qu’une heure plus tard, les deux gangstas ouvrirent la porte métallique du garage de Kol. Ses deux voitures étaient la. Ils posèrent les sacs de sport vides, pour ramener de la marchandise (si ils en trouvent) sur la banquette arrière, puis il grimpèrent tout les deux a l’avant, Kol sur le siège conducteur. Le voyage jusqu’au port se passa tranquillement, il n’y avait plus trop de trafic a cette heure tardive.
Ils arrivèrent sur les lieux vingt minutes en avance. Le quai 29 était vraiment désert, ni bateau, ni camion, ni homme n’étaient présent sur le chantier. On entendait quelques bruits au loin, des coups de feux, mais aussi des bruits de grues, de containers s’entrechoquant ect… Kol profita du gros quart d’heure qu’il avait devant lui pour aller faire un tour sur les autres quais. Principalement les 36/37/38, qui appartenait a un gang asiatique, Chinois ou Japonais, Kol ne se rappelait plus. Il avait eu ses informations par un bouche a oreilles, la dernière fois qu’il était aller trainer au bar « Soudz Of Africa ». Il y alla tout seul et a pied, préférant laisser Clide au cas ou les latinos seraient en avance.
Kol passa donc devant le quai 36 après quelques minutes de marche, capuche sur la tete, mains dans les poches, allant a un rythme plutôt rapide. Il n’entendit rien, et n’aperçut rien sur ce quai. De plus, le « portail » était fermé, preuve que rien ne se passait ici ce soir. Il continua donc jusqu’au suivant. Celui était en revanche bien plus agité, Kol entendait les bruits que faisaient les « ouvriers » asiatiques. Il risqua un rapide coup d’œil en passant, et apperçut deux voitures, et une file indienne de Jap’s qui transportait des sacs du bateau aux containers.

Kol avait vu ce qu’il voulait voir, il continua sa route en faisant mine de rien, puis il revint rapidement au quai 29, sans passer à nouveau devant l’entrée du quai tant agité. Clide attendait, toujours, adossé contre la Mercedes. Les latinos n’étaient pas encore arrivés, mais ça ne saurait tarder, la montre de Kol affichait maintenant 22H26, le RDV étant a 23H00.


*Putain ! C’est quoi ce géant ?*

Pensa Kol en voyant l’accompagnateur de Davis. Le mec était une vrai armoire a glace ! L’ambiance fut un peu tendu entre les quatre hommes, jusqu'à ce que Davis et Kol se tchèkèrent..L’atmosphère était maintenant « bonne enfant », et les présentations furent rapidement faites, le géant était en fa it le frère de Davis. Kol demanda a Davis s’ils étaient armer, lui et son frère, et lui proposa de leur prêter un M16 chacun SI besoin. Pas la peine de faire tout un raffut et d’avertir tout les gens a 2/3 Kms a la ronde, si on peut liquider tout les opposants plus discrètement. Puis Kol exposa son plan a tout le monde :
Ils allaient garer la voiture sur le quai 36, mais tout de meme assez loin du 37, pour ne pas que les Asiatiques entendent le bruit du moteur. Ensuite, deux des quatre gangsters iraient a pied sur le quai 38, sans passer devant le 37. Puis, chacun monterait sur un container, histoire qu’il y ait quelqu’un a chaque coin du quai Asiatique.

Tout le monde avait bien compris. Kol lança un dernier regard en direction de Davis, puis fit un signe de tête vers son frère. Davis répondit lui aussi par un signe de tête, il était bien réglo, et Davis assumerait les conséquences s’il était un mouchard. Ils montèrent donc tous dans la voiture, mais Kol laissa la place de chauffeur a Clide, et monta derrière avec Davis. Le trajet ne fut pas long du tout, mais il laissa tout de meme Kol poser une question a son « invité » :


Vu que tu es ici, j’en déduit que tu n’as pas pris part dans cette saloperie de guerre..Tu en pense quoi ?

Clide gara la voiture derrière un container, sur la « frontière » entre le 36 et le 37. Tous sortirent, et vérifièrent qu’il n’y avait personne aux alentours. Davis et son frere partirent a pied jusqu’au 38, alors que Clide et son patron allèrent chercher un bon perchoir, chacun de son côté. Dans l’obscurité, ils étaient absolument invisibles aux yeux des Asiatiques. Clide monta sur le premier container qu’il vit, puis attendit le signal, que Kol tire le premier coup de feu.
En ce qui concerne ce dernier, il trouva une cachette encore mieux : un hors bord en réparation, montée sur quatre pieds d’environ cinq metres de haut. De l’intérieur du bateau, Kol était légèrement plus haut que ses cibles, avait une vue sur tout le quai, et pourrait se mettre a couvert couché dans le bateau si ses ennemis découvraient sa position. Une fois bien calé dans le bateau, Kol vérifia toutes ses armes, ses gants, et sa cagoule noire. Il regarda ensuite le quai ennemi : éclairé par des puissants projecteurs montés sur deux tours, et ceux du paquebot stationné sur le canal, on pouvait très bien distinguer toutes les silhouettes qui faisaient la chaine, en transportant des sacs du bateau aux containers. La place était totalement dégagé du paquebot aux « cubes » de métal, ce qui ne pouvait qu’aider Kol et ses alliés a tuer toute menace ennemi. Maintenant que le terrain était bien étudié, l’afro américain allait donner le signal, et abattre le premier Asiatique, mais le bruit indiquant le départ du bateau le stoppa net. L’énorme navire se mit en route, et prit bien un quart d’heure pour sortir du canal.


*Une menace en moins…*

On ne voyait plus du tout le navire maintenant. Kol respira donc un grand coup, puis visa l’asiatique le plus près de lui, qui devait être a environ 20 mètres de lui, puis tira une rafale de son uzil. L’asiatique s’écroula d’un coup, alors que les autres armes crachèrent leurs projectiles sur les pauvres cibles, qui courraient dans tous les sens, en cherchant une cachette, mais celle-ci ne semblait pas exister, le tir venant des quatre côté du quai ne laissait aucun angle mort…


HRP : A Davis, puis au MJ.

_________________


"Se relever des coups bas, des trahisons, de la défaite fait notre vie quotidienne.."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Affaiblir les asiat's (Davis, MJ)   Dim 5 Oct - 18:55

Nous venions d'arrivé, Kol expliqua très clairement son plan, comme toujours. Comme nous étions sur le quaie 29, il nous était très difficile, voir impossible de voir l'actions qui se déroulait au 37, et par le fait même, impossible pour les Asiat's de nous voir. Bref, le plan de Kol était relativement simple mais excessivement astucieux et methodique. Une vraie embuscade comme je les aimes. Tout le long des explications, je tenais solidement mon P90, ce qui me rassurait un peut. Cette arme est ma préféré et il y a une explication. Je suis ultra rapide et agile, j'ai donc besoin d'une arme légerte et qui tire un maximum de balle par raffale en faisant le moin de bruit possible, surtout pour ce genre de mission. Le P90 était donc mon arme de choix pour toute sorte de mission, il ne m'encombre pas dans mes mouvements ou lors d'une course.

Kol termine d'expliqué le plan, moi et Pedro, puisque nous sommes les deux plus rapides, nous devons sprinter du 36 jusqu'au 38 pour entouré les Asiat's. Nous passerons derrières eux, longeant une sorte de mur navale. Les bruits causés par le chargement de Container jouera en notre faveur pour nous rendre au 38 dans la discrètion la plus complète. Je regarde Pedro qui ne dit pas un mot, bon signe, ça veut dire qu'il approuve le plan. Mais bon, qu'il soit d'accord ou pas, il ce ferme la gueule et éxécute les ordres, tel un Marine, même si il doit y laisser ça peau. Tout le monde a comprit le plan et nous déformons donc notre petit rond de caucus tel des joueurs de football américain prêt à attaqué la zone des buts.

Nous nous séparons donc, Kol et Clide du côté droit, moi et Pedro du côté gauche. Nous pouvons quand même nous voir, n'ayant seulement quelques containers qui nous cache parfois en avancant. Rendu au 36, Kol et Clide prennent position, position qui m'a l'air des meilleures pour l'embuscade. Je fais donc un signe de tête à Pedro qui me répond de même. Nous commençons à longer lentement le mur, nous rentrons maintenant dans l'action, nous sommes au beau millieu du 37, là ou toute l'action de passe. Je ne prend pas de chance puis de fais un signe de main à Pedro qui est derrière moi, de sprinter. Nous nous élançons donc de toute notre vitesse et notre finesse vers le 38 qui est à porté de main. Je suis légèrement plus rapide que Pedro qui est un excellent sprinteur aussi, gracieusement de ces grandes jambes.

En effet, le bruit des containers nous couvrent et nous arrivons au 38 bien tranquil, n'ayant pas été repéré. Maintenant, le gros du défi est de trouvé une bonne cachette à mon gigantesque frère. Pour ma part, je vais monté sur l'un des containers qui est collé sur deux autres containers qui sont empillé l'un sur l'autre, je vais donc grimpé sur celui qui est plus haut pour avoir une excellente vu pour les avoirs comme des beaux. J'éxécute mon plan après avoir indiqué à Pedro une mini-tourelle sur la gauche, là ou il pourra être tranquil et bien cacher sans craindre d'être repèré. Je suis maintenant sur le dessus du containers, je suis couché à plat ventre pour ne pas être repèré, tout le monde est en place, nous n'attendons plus que le signal de Kol, la mort d'un de ces Jap's. Mon P90 est aussi dôté d'un très bon viseur, ce qui me permettra d'abbatre ces chinois au sol sans craindre que mes balles partes dans tout les sens sans atteindre les cibles souhaîté.

Kol me fait un signe de tête puis tire la première raffale. Je laisse donc mon doigt ce coller sur la gachette, tirant sur un petit groupe d'asiatique que j'ai repèré sur ma droite, ils sont environs 4 à entreposé du "stock" dans deux containers. La surprise est réussite, les Asiatiques ne s'y attendait vraiment pas il faut avouer. Pedro et Clide ne ce font pas prié non plus pour canardé ces jaunes. Le massacre semble innévitable, mais tout peut arrivé en une fraction de seconde. J'entend des cris et des parôles de language Japonais je crois, je vois quelques uns d'entre eux réagir, cherchant à prendre des armes mais nous continuons tout de même de les bombardés des quatres coins, sans pitié.
Revenir en haut Aller en bas
Marshall Nillers
"La Panthère"
avatar

Nombre de messages : 2631
Age : 28
Gang : Boss des Black tigers
Spécialitée : Trafique en tout genre
Votre arme favorite : Ak-47
Date d'inscription : 02/02/2007

Feuille de personnage
Réputation:
1428/5000  (1428/5000)
Carnet de conduite:
20/20  (20/20)
Gang actuel: Aucun
MessageSujet: Re: Affaiblir les asiat's (Davis, MJ)   Lun 6 Oct - 23:58

Contrairement à ce que croyait tout Karandras, les asiatique était plus actifs que jamais. Les petites organisations grandissaient, et bientôt on pourrait parler de gang asiatique. A Karandras c'était la grande surprise, les conflits entre asiatiques étaient rare et c'est ce qui permettait à cet communauté de devenir de plus en plus puissante. Ce soir là il s'agissait d'un groupe de japonais qui c'était réunis au port de la ville, l'objectif était simple ils allaient accueillir un bateau, qui était loin d'être clandestin, venant tout droit du Japon. Les caisses contenaient diverses marchandises, de la nourriture, majoritairement du riz. Mais aussi des appareil multimédia en tout genre, la grande majorité des marchandises servaient de couverture. Tout allaient être distribuer au quartier asiatique, c'était la version officiel. Mais les Yakuza avaient glisser quelques caisses en cadeau, des caisses métalliques qui étaient donc le grand intrus parmi ces marchandises transporter dans des caisses majoritairement faite de bois. Les Yakuza pensait à leur homologue de Karandras en leur envoyant des Beretta 92 FS, made in Italie. Comment les Yakuza ce sont procurer ces armes, aucune idée, mais ils en envoyaient une trentaine à Karandras. Il était évident que les japonais avait besoin d'arme si ils voulaient faire ce qu'ils savent le mieux faire : Faire du chantage, menacer contre des sommes d'argent.

Les quatre personnages avaient quadriller la zone, mais n'avait pas trop observer les alentours... Ils avaient surtout observer leur cible, c'est vrai mais n'avait pas fait gaffe au pire. Peu de temps avant que le bateau s'en aille, alors que les japonais déchargeaient, un homme arriva en courant vers un autre. Ce dernier était en costume, il avait un autre homme avec lui qui était aussi en costume, il était clair qu'ils surveillaient l'opération. L'homme vint vers eux et ce mit à leur parler, d'un coup un des deux hommes en costume partit vers le bateau puis revint quelques seconde plus tard.... Et c'est là que le déchargement s'arrêta, les employés était inquiet mais ne leur montrait guère, par peur peux être. Par peur d'être puni par leur patron ? Le bateau mit donc un quart d'heure à partir... Pendant ce temps les employés continuèrent de finir leur travail, tout en laissant quatre caisses non loin d'un container. Les employés défilaient, ils rangeait des bricoles par ci et par là, passant régulièrement vers ces caisses mises à part.

Quand le bateau partit, aucun des quatre hommes pouvaient voir cela en détail, mais les deux hommes en costume ainsi que le troisième arrivé, mirent leur main sous leur veste dégainant leur arme. Quand Kol tira, et descendit un homme, les employés ce répartirent derrière quelques container, une camionnette présente et une voiture... Celle des hommes en costume. Il y avait en tout cinq ouvriers, enfin quatre avec la mort du dernier. L'homme arrivé en courant était donc au courant de la venu des quatre gangstas, et la fusillade partit.

Mais les asiatique n'avait pas des flingues, mais il s'agissait d'uzil. Rapidement un des trois hommes en costume partit rejoindre le coffre de la voiture, et sortit une ak-47 et ce mit à tirer en l'air vers les cachettes. Certe ils étaient planquer, tous un peu en hauteur, mais rien pour vraiment les protéger. N'ayant pas l'effet de surprise souhaiter, mais surprenant tout de même un peu, sa allait barder pour eux. Davis étant sur des container, il était donc sur un sol plat, et non derrière des caisses, un camion, ou encore une voiture... C'était une erreur de leur part, même si la hauteur était une bonne idée. Deux asiatiques tombèrent rapidement, mais à côté d'un des corps à la tête briquer c'était le corps de Pedro qui tomba au sol ! L'ak-47 du boss de ce groupe ne l'avait pas épargner, la chute du corps servit de diversion pour deux japonais qui prirent deux caisses et les amenèrent dans la camionnette, ils étaient à l'intérieure. En sortant l'un d'eux tomba au sol, prenant son arme et tira vers Kol n'arrivant à l'atteindre. Il finit par perdre la vie, pendant que le second perdit la sienne en voulant ramener la troisième caisse. Les japonais ce repliaient vers la camionnette, bizarrement une m-16 fit l'apparition dans les mains d'un ouvrier... Il restait que lui d'ailleurs côté des ouvriers, et trois hommes en costume. C'est Davis qui eu la tête, d'une seule balle, de l'homme qui les avaient capter. Mais rapidement la m-16 vint vers lui et le fit reculer en arrière sur le container, ne pouvant tirer, mais ne pouvant ce faire tirer dessus.... La cible numéro une était l'ami de Kol, qui en bavait, ce retirant puis revenant.

L'ouvrier arrêtait de tirer, couvert par les deux hommes en costumes, il alla rejoindre la camionnette. Mais Kol lui envoya une rafale, il eu le temps d'ouvrir la portière, essayant de monter dans la camionnette avec quatre balles dans le corps, Davis sa tête.... Il s'écroula, un des hommes en costume le piétina et rentra dans la camionnette. L'autre, n'ayant plus de munition dans l'ak-47, et plus de chargeur, il partit vers sa voiture. Les armes arrêtèrent de tirer, plus de munition également pour eux. Le camion partit, suivit de la voiture, laissant une caisse sur place....

Bilan, un mort côté des gangstas, six côté japonais.

Qu'avait il dans la caisse ? Des armes sans doute, c'était déjà ça. Mais allait ils la laisser là pour rejoindre leur véhicule, et rattraper le camion ? Ou allait il être de sage homme, récupérer cette caisse préférant enterrer rapidement leur ami plutôt que de ce précipiter dans une course poursuite le laissant ici...


(j'ai été gentil, mais en fusillade j'aime qu'on me dise combien on prend de chargeur avec soit... C'est pas les western du passé où les mecs tiraient 10 balles avec un colt 6 coups Razz J'aurais put vous tuer disant que vous n'aviez plus de balle, mais bon j'ai pris également une petite liberté de ce côté là... a l'avenir pensez-y Wink Je vous laisse décrire la fusillade de votre côté, puis bien sur dire ce que vous faite. Je donnerai vos gains et on continuera surement ce rp avec une suite sur ce sujet... Ou un autre)

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://karandras-city.forumactif.com
Kol Twin
Gangster Moyennement Important
Gangster Moyennement Important
avatar

Nombre de messages : 1180
Age : 24
Gang : Aucun
Spécialitée : Fusillade
Votre arme favorite : Ak-47
Date d'inscription : 03/06/2007

Feuille de personnage
Réputation:
492/5000  (492/5000)
Carnet de conduite:
20/20  (20/20)
Gang actuel: Aucun
MessageSujet: Re: Affaiblir les asiat's (Davis, MJ)   Mar 7 Oct - 22:03

C'était surement la fusillade la plus fascinante, la plus jouissive, et la plus intense pour Kol depuis son arrivée en ville. Certes, la poursuite avec les commandos de Blanchet n'était pas mal du tout, mais il ne s'agissait pas vraiment d'une fusillade, plutôt d'une "infiltration". C'est donc avec cette pensée en tête que Kol enchaina les rafales, rechargements, et mise a couvert. Dès qu'il eut donner le signal, les trois autres gangstas arrosèrent les asiatiques, faisant tomber deux autres d'entre eux. La résistance Japonaise s'organisa un peu, mais les quatre eurent le temps d'en avoir un autre avant que le moindre coup de feu soit tiré du côté asiatique. Kol repéra trois hommes en costumes, surement les chefs, qui étaient les plus lourdement armé, et il vit un d'entre eux aller chercher un AK-47 dans le coffre d'une des deux voitures présentes sur le quai.

*Ca va devenir un peu plus intéressant...*

L'effet de surprise qu'espérait Kol l'était moins que prévu, il ne comprit pas vraiment pourquoi, mais de toutes façons, ils étaient toud bien placés, a l'affut du moindre mouvement. C'est quand il était en train de recharger que Kol s'apperçut que le bruit du SPAS 12 de pedro s'était arrêter. L'afro américain passa juste la tête pour regarder en direction de la cachette de Pedro, et il vit se dernier tomber de sa petite tourelle, le cors transpercé d'une vingtaines de balles.

*Merde !! J'espère que ça ne va pas déstabiliser Davis..*

Kol vit aussi deux japonais se servir du moment de flottement dans les rangs gangstas, pour prendre une des caisses métalliques que Kol avait vu quelques instants avant, et qui semblaient différentes des autres. Il mit quelques instants avant de comprendre qu'il faudrait les abattre, les deux ouvriers se dirigeaient vers la camionnette. Il allait sortir de sa cachette, mais un éclat de balles de SPAS 12 vint s'écraser sur la coque du bateau. Kol resta donc deux secondes dans son hors bord, bien conscient qu'il avait frôlé la mort, puis il ressortit et arrosa le mec au fusil. Il réussit a l'avoir, puis il tira le deuxième qui essayait de reprendre le fusil a pompe. Kol rechargea donc a ce moment la, alors que le crépitement d'un fusil M16 se fit entendre. Sans vraiment savoir d'ou il venait, Kol resta tout de meme bien caché jusqu'à ce que le bruit cesse. Dès qu'il eut finit, Kol sortit la tête, et vit ce dernier essayer d'entrer dans la camionnette. Kol le ceuilla donc, juste avant qu'un des hommes en costumes est le temps de prendre le volant de la voiture, en enlevant brutalement le corps du mort. Ce lache d'Asiatique partait surement chercher du renfort, un mauvais point pour les gangsters. Kol rechargea a nouveau, dernier chargeur d'uzil. Il allait sortir la tête, quand il vit la deuxième voiture partir. Un silence de mort s'installa, s'était presque irréel. Kol profita cinq seconde de ce moment de calme, puis comprit qu'il fallait se bouger si'ils voulaient récupérer quelques trucs. Il descendit donc de son hors bord coter quai 37. Il vit Clide descendre aussi de son perchoir, mais Kol lui dit d'aller chercher la voiture. Davis était déja sur le quai, au dessus du corps de son frère. Kol ne voulut pas déranger ce grand moment de malheur, et ramassa l'AK 47 qu'un des hommes en costumes avait laissé. Il prit aussi un des uzil laissés aussi, puis il attendit calmement la voiture, en rechargeant son uzil. Elle arriva a peine 1 minute après, et elle se stoppa avec un dérapage en grande pompe au milieu du quai. Clide descendit, et comprit qu'il fallait aller chercher la caisse de métal resté un peu plus loin. Il la posa dans le coffre tandis que Kol cherchait le M16, tout en précisant a Clide de chercher d'autres caisses. Kol avait trouver l'arme, il la jeta sur la banquette arrière ainsi que l'AK. Puis, il se dirigea vers Davis, toujours vers son frère. Il s'arrêta a son niveau, et ne parvint qu'a bafouiller un "désolé" a peine audible. Kol n'avait jamais été doué dans ces situations la. Au bout de cinq minutes, alors que Clide avait trouvée une autre caisse, en bois cette fois, Kol ramassa l'immense corps du mort, et, avec l'aide de Clide, il alla le mettre sur la banquette arrière.

Désolé, mais on doit y aller, les Asiatiques vont revenir..

Le sang de Pedro avait déja bien coulé, et il ne salit donc pas trop la banquette arrière. Kol ferma le coffre, puis il laissa la place de chauffeur a Clide. Il demanda ensuite a Davis ou est ce qu'il voulait être dans la voiture, puis il monta dans la place libre. Le trajet se déroula dans un grand silence, pour le respect du mort...

L'euphorie de Kol au début de la fusillade avait complètement disparu. C'était la première fois qu'un de ses alliés mourrait, et cela lui faisait un peu peur. Il médita silencieusement pendant vingts minutes : A quand son tour ? Ou pire, a quand le tour de ses proches ? La mort de Pedro en lui même ne l'attendait pas énormément, il ne le connaissait pas. Mais il avait beaucoup de peine pour Davis. Il ne méritait pas ça, a peine s'était ils retrouvés, qu'ils se quittaient a nouveau...Tragique histoire.


*Paix a son ame..*

HJ : J'ai cru comprendre qu'il restait encore les armes que j'ai prise sur le quai. Je laisse Davis prendre celles qu'il veut (comme son SPAS ou d'autre uzils), mais si le MJ veut m'enlever une partie de ces armes, d'accord.

Et Davis, j'ai prit ces armes, mais on partagera tout a la fin, t'inquiète pas, je prend pas les plus puissantes Wink

_________________


"Se relever des coups bas, des trahisons, de la défaite fait notre vie quotidienne.."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Affaiblir les asiat's (Davis, MJ)   Mer 22 Oct - 0:34

Le tout ce fît en quelques secondes. Que quelques secondes pour que j'abbâte plusieurs Asiatiques qui s'éffondraient sous les balles sans cesse de mon P90. Quelques secondes de même que ça a prit à l'un d'eux de descendre mon frère. Le tout c'est passer au ralenti sous mes yeux, c'est comme si je le voyais venir, je voyais l'Asiatique, les yeux rivés sur mon frère, plus ou moin bien caché. Je savais et sentais qu'il allait tiré sur lui, ma bouche s'ouvrit mais les mots ne vînrent pas, au moment le plus important de ma vie, le moment ou la vie de mon frère est en jeu, je reste muet devant les faits. Une raffale, puis une deuxième et enfin une troisième vînt ce loger dans le corps troués de mon frère qui s'étale de toute sa grandeur au sol, faisant un vacarme sous son poid, la tête donna durment sur l'asphalte puis le sang coulait d'un peut partout du corps de mon frère que l'on pouvait maintenant comparé à un fromage suisse.

Les yeux dans le néant, les émotions commencaient à monter peu à peu, l'eau immergeait maintenant mes yeux puis une larme coula sur ma joue droite. Mes yeux brillaient dû au reflet des réflecteurs qui se plongeait dans mes yeux remplit d'eau. Clide ainsi que Kol s'empessèrent de faire partire les derniers Asiatiques qui partient le visage qui laissait parraître un immense sourrire malgré la perte de plusieurs des siens, ils avaient eu ce qu'ils voulaient, ils nous ont donner un grand coup en abattant mon frère ce soir. Je m'empresse donc de descendre de ma cachette, n'étant plus en mode statue quand le moment n'est plus aussi pressant. Je m'approche le plus rapidement possible de mon frère, prennant sa tête, la caressant en pleurnichant la mort de mon aîné. Mes larmes venaient ce meller au sang qui recouvrait son visage, le tout qui rendait le sang beaucoup plus pâle qu'à son habitude.

Les Asiatiques sont partient, me laissant une mort sur la conscience, la mort de mon frère. Kol et Clide viennent me voir, ils m'aident à amener le corps de mon frère Pedro jusqu'à la voiture, on le placa dans le coffre arrière de la caisse. Je m'occuperai de son enterrement une autre journée. Je ferai comme ca volontée le voulait, le brulé et laisser s'échapper ces cendres dans un vent qui souffle vers notre Pays natal, Cuba. En le rangeant dans le coffre arrière de la caisse, une petite pièce de monnaie s'est échapper de l'une de ces poches et elle roula jusqu'à mes pieds, venant se cogner contre mon pied droit, elle s'affèsse au sol. Je la ramasse donc et l'examine. C'était la pièce de 25 cents que mon frère avait été faire fabriqué spécialement pour notre retrouvaille, du côté pile, l'emblème National de Cuba et du côté face, une gravure d'une vieille photo de moi et lui était incrusté dans la pièce. En regardant ceci, mes yeux continuèrent de couler sans cesse.

C'est là, à ce moment préçis que tout changea en moi. Le gentil petit Davis si affecteux et naïf que l'on connaissait n'était plus. Je venais de réalisé que la vie n'est faite que de chance et malchance, que tout ce joue sur un jet de dé ou bien le tir d'une pièce de monnaie. Que la vie ne tenait qu'à un fil et que l'on ne pouvait pas changer son destin, seul le hasard décidait de notre chemin dans la vie, peut importe notre volonté de vouloir changer de voie, le maître de notre vie est le hasard, rien d'autre. Maintenant, je garderai toujours cette pièce sur moi en souvenir de mon frère aîné Pedro et je l'utiliserai dans chacun de mes choix dans la vie de tout les jours. Et c'est à ce moment même que je m'en servirai pour la première fois, maintenant je verrai d'une bien autre manière ce que le hasard me réserve, lui faisant face et regardant mon sort en pleine face. Je prend donc la pièce de monnaie entre mon pouce et on index droit, je regarde les deux côtés et me dis ..


*Okay, Pile, je reste et part avec tout leur stock, en compagnie de Clide et Kol. Face, je fonce abbatre ces vauts-rien en mémoire de mon frère.*

Mon pouce vien cogner la pièce de monnaie qui monte dans les airs puis retombe dans ma main, je la tourne sur l'envers de ma main opposé .. Pile. Tel est mon destin, je commence donc à embarqué les objets de valeurs dans la voiture, inspectant bien toute les moindes petites cachettes possible, Kol et Clide faisant de même. Au bout d'un moment, nous terminons enfin et repartons avec pas mal de truc ..
Revenir en haut Aller en bas
Lincoln Freeman
"Bishop"
avatar

Nombre de messages : 824
Age : 31
Gang : Black Tigers / No Remorse
Spécialitée : Rap Business
Votre arme favorite : Shotgun, Colt Python
Date d'inscription : 31/12/2007

Feuille de personnage
Réputation:
511/5000  (511/5000)
Carnet de conduite:
20/20  (20/20)
Gang actuel: Aucun
MessageSujet: Re: Affaiblir les asiat's (Davis, MJ)   Ven 24 Oct - 7:40

MJ On

Bien que ce fut coûteux pour la famille Domminguez, l'action s'était sommes toutes bien passée; le latino et les deux afros retournaient sur leurs pas, comme l'avait prédit la pièce de monnaie. Les trois acolytes s'emparèrent de la majorité du conteneur, plusieurs armes, mais, divisés en trois, beaucoup moins intéressant. Une seule chose qui sonnait par dessus tout; une boîte de dix grenades; ça semble être une chose de valeur qui, visiblement, est assez recherché.

Une malette dans le fond du conteneur contenait une dizaine de grammes de cocaïne et, au total voici l'arsenal;

-1X Colt Python
-2X Colt .45
-2X AK47
-1X MP5
-10 X Grenades
-14 Grammes de Coke

Réput'

Précaution: K: 7 / D: 3
Cible: K: 10 / D: 6
Moyens: K: 4 / D: 2
Roleplay: K: 30 / D: 8

C'était excellent, j'ai apprécié;

K: 51 pts de réput
D: 19 pts de réput

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marshall Nillers
"La Panthère"
avatar

Nombre de messages : 2631
Age : 28
Gang : Boss des Black tigers
Spécialitée : Trafique en tout genre
Votre arme favorite : Ak-47
Date d'inscription : 02/02/2007

Feuille de personnage
Réputation:
1428/5000  (1428/5000)
Carnet de conduite:
20/20  (20/20)
Gang actuel: Aucun
MessageSujet: Re: Affaiblir les asiat's (Davis, MJ)   Ven 24 Oct - 13:27

Erreur de lincoln ^^ comme il est écris dans mon poste, il s'agit de 30 Beretta 92 FS répartit en trois caisse, n'ayant qu'une caisse vous n'en avez gagner que 10. (voir google, ou me demander un site d'arme de qualité pour voir votre modèle de beretta Wink )

Sinon pour la réputation c'est ok, j'approuve la décision de Lincoln, bon boulot Wink

A verrouiller

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://karandras-city.forumactif.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Affaiblir les asiat's (Davis, MJ)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Affaiblir les asiat's (Davis, MJ)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Summer Davis - Devil behind blue eyes
» Davis Burningham
» Megane Davis
» Jenny Davis
» John Davis

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Karandras-City :: Hors-RP :: Poubelle :: Archives RP-
Sauter vers: